Close Button
Official Ontario Creates Logo

Communiqués de presse

17 juin 2020

juin 17, 2020

TORONTO | Le 17 juin 2020 | Ontario Créatif est heureux d’annoncer que le Prix littéraire Trillium 2020 en langue française est décerné à Paul Ruban pour son livre Crevaison en corbillard. L’ouvrage Shut Up You're Pretty de Téa Mutonji remporte le Prix littéraire Trillium en langue anglaise. Les auteurs des ouvrages primés reçoivent chacun la somme de 20 000 dollars. Le Prix de poésie Trillium en langue française est attribué à Premier quart de Véronique Sylvain, et Unmeaningable de Roxanna Bennett l’emporte dans la catégorie en langue anglaise. Chacune d’elles reçoit la somme de 10 000 dollars.

Ouvert à tous les genres littéraires, le Prix littéraire Trillium représente la plus prestigieuse distinction littéraire de l’Ontario. Le Prix de poésie Trillium récompense le premier, deuxième ou troisième recueil de poésie d’une poétesse ou d’un poète ontarien.

Cette année, les lauréates et lauréat, en langue française et en langue anglaise, mettent en lumière le talent des écrivaines et écrivains émergents, qui seront bientôt connus dans tout le pays. Ces nouvelles et recueils de poésie couvrent toute la province, depuis la ville animée de Scarborough jusqu’aux confins du Nord de l’Ontario.

Les noms des lauréates et lauréat du Prix littéraire Trillium et de leurs éditeurs ont été divulgués le 17 juin 2020, à 20 h HAE, lors d’une cérémonie de remise de prix virtuelle, ainsi que sur les médias sociaux d’Ontario Créatif, comme suit :

  • LAURÉAT | Prix littéraire Trillium (langue française)

    Paul Ruban,
    Crevaison en corbillard, Flammarion Québec
  • LAURÉATE | Prix littéraire Trillium (langue anglaise)

    Téa Mutonji, Shut Up You're Pretty, VS. Books/Arsenal Pulp Press
  • LAURÉATE | Prix de poésie Trillium (langue française)

Véronique Sylvain, Premier quart, Prise de parole

  • LAURÉATE | Prix de poésie Trillium (langue anglaise)

    Roxanna Bennett, Unmeaningable, Gordon Hill Press

Rejoignez-nous sur Facebook LIVE le 22 juin, de 12 h à 12 h 30 HAE, pour assister à la discussion avec les lauréates du Prix littéraire Trillium en langue anglaise et Steven W. Beattie, rédacteur en chef de Quill & Quire. Rendez-vous à la même heure le 23 juin pour écouter la discussion entre la lauréate et le lauréat francophones et Zefred.

CITATIONS

« Les Prix littéraires Trillium célèbrent les meilleurs écrivains de l'Ontario et leurs éditeurs qui contribuent énormément à la richesse littéraire et à l'économie de la province. Au nom du gouvernement de l'Ontario, j'applaudis et je félicite tous les lauréats et lauréates des Prix littéraires Trillium pour ces distinctions bien méritées. En cette période inédite, il est encore plus important que nous nous assurions que les excellentes histoires de l'Ontario sont appréciées ici et dans le monde entier. »

  • Lisa MacLeod, ministre des Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture

« Cette année, le Prix littéraire Trillium met à l’honneur de nouvelles et admirables voix qui s’expriment dans notre province dans le domaine de la fiction et de la poésie. Ensemble, les ouvrages de tous ces auteurs nous permettent de partager une expérience collective à travers leurs histoires singulières. Ces talents littéraires montants viennent s’ajouter à une liste impressionnante d’écrivaines et d’écrivains ontariens et de leurs éditeurs, qui continuent à enrichir le patrimoine littéraire de l’Ontario, reconnu dans le monde entier. »

  • Aaron Campbell, président du conseil d’administration d’Ontario Créatif

« Le Prix littéraire Trillium rend hommage à l’excellence de l’écriture en Ontario. Cette année, les lauréates et lauréats abordent des sujets très variés et sont écrits par des auteurs qui s’identifient de nombreuses façons. Démarrez votre lecture d’été avec l’un de ces excellents ouvrages ontariens! »

  • Karen Thorne-Stone, présidente-directrice générale d’Ontario Créatif

FAITS EN BREF

  • L’Ontario abrite les deux tiers de l’industrie canadienne de l’édition du livre.
  • Le Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award favorise l’excellence dans le domaine de la littérature en investissant en faveur d’écrivaines et d’écrivains basés en Ontario. Les lauréates et lauréats du prix reçoivent la somme de 20 000 dollars, tandis qu’un montant de 2 500 dollars est attribué à leurs éditeurs respectifs pour promouvoir les ouvrages primés.
  • Les lauréates et lauréats du Prix de poésie Trillium en langue française et en langue anglaise reçoivent chacun la somme de 10 000 dollars. Leurs éditeurs respectifs touchent 2 000 dollars pour promouvoir leurs ouvrages.
  • Le document d’information sur le Prix littéraireTrillium/Trillium Book Award comporte les renseignements sur les membres du jury et les éditeurs des ouvrages primés cette année.
  • Les 14 finalistes sélectionnés pour le Prix littéraire Trillium 2020 illustrent la diversité des talents s’exprimant dans un large éventail de genres littéraires.
  • Parmi les lauréates et lauréats des éditions précédentes figurent des auteurs de renommée internationale tels que Alice Munro, Margaret Atwood, Austin Clarke, Thomas King, Michael Ondaatje, Marguerite Andersen, Andrée Lacelle et François Paré.

POUR EN SAVOIR PLUS

Ontario Créatif est fier de décerner chaque année le Prix littéraire Trillium. Le gouvernement de l’Ontario a créé le Prix littéraire Trillium en 1987 pour rendre hommage à l’excellence, favoriser le marketing et accroître la sensibilisation du public à l’égard de la qualité et de la diversité des écrivaines et écrivains ontariens et de leurs œuvres.

Ontario Créatif est un organisme du gouvernement de l’Ontario qui favorise le développement économique, l’investissement et la coopération au sein des industries de la création de la province, comprenant les secteurs de la musique, de l’édition de livres et de revues, du cinéma, de la télévision et des médias interactifs numériques. ontariocreatif.ca

Renseignements sur les lauréates et lauréats du Prix littéraire Trillium:

Yasmina Wahdani
514 209-0799
wahdani@veritasinc.com

Suzan Ayscough, chef des communications
Ontario Créatif
416 642-6619
sayscough@ontariocreates.ca

ontariocreatif.ca

Available in English

17 juin 2020

JURYS ET ÉDITEURS DES LAURÉATES ET LAURÉATS

juin 17, 2020

PRIX TRILLIUM/TRILLIUM BOOK AWARD

Le gouvernement de l’Ontario a créé le Prix littéraire Trillium en 1987 pour rendre hommage à l'excellence littéraire et à la diversité des écrivaines et écrivains de l’Ontario, et de leurs œuvres. Il reflète toute l’étendue du talent et de la créativité des auteures et auteurs ontariens qui écrivent en langue française et en langue anglaise. Le prix est ouvert à tous les genres littéraires, ce qui favorise chaque année la grande richesse et l’importante diversité des œuvres primées mais aussi des finalistes, que ce soit dans le domaine de la fiction ou de la littérature non romanesque. Ce prix est considéré comme la plus prestigieuse distinction littéraire de la province.

La littérature de l'Ontario regorge de nouveautés et de variété. Le Prix littéraire Trillium célèbre l’excellence et la diversité des auteurs ontariens et de leurs œuvres. Parmi les finalistes du prix Trillium de cette année, on trouve des romans, des nouvelles, de la poésie, des œuvres dramatiques, un roman sous forme de bande dessinée, ainsi que des ouvrages collaboratifs non romanesques et des formes d'écriture expérimentales. Il s’agit de livres qui revêtent de nombreuses formes, écrits par des auteurs qui s’identifient de diverses façons, et qui portent sur toute une série de sujets. Ils ont en commun le fait qu’ils incarnent le talent littéraire emblématique de l’Ontario. Ces écrivaines et écrivains, émergents ou reconnus, racontent avec audace et originalité des histoires inédites et singulières.

Nous remercions les membres des jurys de langue française et de langue anglaise pour leur dévouement et pour l’immense travail que représente l’examen des nombreuses candidatures, l’établissement de la liste des finalistes et la sélection des lauréates et lauréats :

JURY DE LANGUE FRANÇAISE DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM ET DU PRIX DE POÉSIETRILLIUM

  • Lisa L’Heureux: Dramaturge et metteure en scène, Lisa L’Heureux a fondé et dirige le Théâtre Rouge Écarlate, pour lequel elle a notamment créé Ciseaux, Pour l’hiver (Prix Jacques-Poirier Outaouais 2017) et Et si un soir (Prix littéraire Trillium 2019). Très active au sein du milieu dramaturgique de la région d’Ottawa-Gatineau, elle participe à l’écriture de nombreux textes collectifs dont Love is in the birds : une soirée francophone sans boule disco (Théâtre du Trillium), Comment frencher un fonctionnaire sans le fatiguer (Les Poids Plumes) et Tapage et autres bruits sourds (Les Poids Plumes et le Théâtre français du CNA).
  • David Ménard est diplômé d’une maîtrise en lettres françaises de l’Université d’Ottawa. Originaire de Green Valley, village de l’Est ontarien, David Ménard a publié un roman, un récit et trois recueils de poésie, dont Neuvaines (L’Interligne), pour lequel il a remporté le Prix de poésie Trillium et le Prix de l’Association des écrivains francophones d’Amérique. Ce recueil a aussi été adapté au théâtre par le Théâtre du Trillium.
  • Paul Savoie, originaire de Saint-Boniface, au Manitoba, est l’auteur d’une quarantaine de livres aussi bien en français qu’en anglais, dans plusieurs genres littéraires. Il a obtenu plusieurs prix littéraires, dont à deux reprises le Prix Trillium, pour son recueil CRAC (2006) et Bleu bémol (2012). Racines d’eau, une anthologie de sa poésie, a paru dans la prestigieuse collection ovale des Éditions du Noroît. Paul Savoie vit à Toronto.

JURY DE LANGUE ANGLAISE POUR LE PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM

  • Steven W. Beattie est un auteur et réviseur vivant à Toronto. Rédacteur en chef de Quill & Quire, le magazine de l’industrie de l’édition canadienne, ses écrits et critiques ont notamment été publiés dans The Globe and Mail, le Toronto Star, The Walrus, Canadian Notes and Queries, le Hamilton Review of Books et The Humber Literary Review. Steven W. Beattie anime le site littéraire That Shakespearean Rag.
  • Tamara Faith Berger écrit des œuvres de fiction, des œuvres non romanesques et des scénarios. Elle est l’auteure de Lie With Me, The Way of the Whore (réédités ensemble par Coach House Books sous le titre Little Cat), Maidenhead (roman lauréat du Believer Book Award) et Kuntalini. Son cinquième livre, Queen Solomon, a été publié par Coach House Books en 2018, et sélectionné parmi les finalistes du Prix littéraire Trillium. Ses écrits ont été publiés dans Apology, Canadian Art,Taddle Creek et Canadian Notes and Queries. Tamara Faith Berger est titulaire d’un B.B.A. (baccalauréat en beaux-arts) en arts plastiques de l’Université Concordia et d’une maîtrise en beaux-arts en création littéraire de l’Université de la Colombie-Britannique. Elle vit et travaille à Toronto.
  • Damian Rogers est une poétesse et écrivaine. Son deuxième recueil de poésie, Dear Leader, a été nommé pour le Prix de poésie Trillium. En septembre, Knopf Canada publiera ses mémoires : An Alphabet for Joanna : A Portrait of My Mother in 26 Fragments. Originaire de Détroit, Damian Rogers vit à Toronto où elle enseigne la création littéraire à l'Université Ryerson.

JURY DE LANGUE ANGLAISE POUR LE PRIX DE POÉSIETRILLIUM

  • Puneet Dutt : Le premier recueil de poésie de Puneet Dutt, The Better Monsters (Mansfield Press, 2017), a compté parmi les finalistes du Prix de poésie Trillium 2018, a été sélectionné pour le Raymond Souster Award 2018 et a été désigné par NOW Magazine comme l’un des « Meilleurs livres ontariens ». Son livre de colportage PTSD south beach (Grey Borders Books) a été retenu parmi les finalistes du Breitling Chapbook Prize. Titulaire d’une maîtrise ès arts (M.A.) en anglais de l’Université Ryerson, elle est l’éditrice en chef du magazine The Puritan. Elle est membre du comité de rédaction de Canthius, et anime l’atelier de création littéraire du Toronto Writers Collective. Immigrante, Puneet Dutt vit actuellement à Markham avec son mari et son fils.
  • Emma Healey : Le dernier recueil de poésie d'Emma Healey s’intitule Stereoblind (House of Anansi, 2018). Ancienne critique de poésie de The Globe and Mail, ses essais et critiques ont notamment été publiés dans le Toronto Star, le National Post, The LA Review of Books, FADER, Hazlitt, The Walrus, Toronto Life, Canadian Art et C Magazine.
  • David O'Meara est l'auteur de quatre recueils de poésie, dont le plus récent est A Pretty Sight (Coach House Books). Nous adressons nos félicitations aux éditeurs des ouvrages lauréats du Prix littéraire Trillium pour leur engagement et pour le soutien qu’ils apportent aux auteures et auteurs :

ÉDITEURS DES LAURÉATES ET LAURÉATS DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM

  • Arsenal Pulp Press : Arsenal Pulp Press est une maison d'édition située à Vancouver, au Canada. Elle publie actuellement plus de 400 titres, dont des ouvrages de fiction et des œuvres non romanesques, des livres portant sur les questions sociales, des études sur le genre, de la littérature LGBTQ et diverse, des romans illustrés, des livres de cuisine, des ouvrages sur les métiers d'art alternatifs et sur les arts visuels, et des livres traduits. Arsenal Pulp Press s'intéresse à la littérature qui engage et interpelle les lecteurs, celle qui pose des questions de fond sur le monde qui nous entoure. (Éditeur de Shut Up You're Pretty de Téa Mutonji).
  • Gordon Hill Press : Gordon Hill Press est une jeune et dynamique société d’édition de poésie, de critique littéraire (surtout en matière de poésie) et de fiction. Très innovante sur le plan stylistique, Gordon Hill Press s’efforce d’intégrer une grande diversité de textes, ainsi que d'écrivaines et écrivains, et en particulier celles et ceux atteints d’une déficience. (Éditeur de Unmeaningable de Roxanna Bennett).
  • Flammarion Québec : Les métiers du livre sont au cœur des activités de Flammarion depuis sa création en 1876, et c’est en 1998 que paraissent les premiers ouvrages québécois sous la marque Flammarion Québec. Cet éditeur a été créé pour porter une meilleure attention au lectorat d’ici. Sa vocation éditoriale est imprégnée du milieu québécois et cherche des auteurs et des sujets qui s’adressent à cette société, en toute autonomie vis-à-vis des éditeurs de Flammarion basés à Paris. Les orientations principales traversent les domaines de la littérature, des beaux livres, des ouvrages pratiques, de l’évasion par la lecture et les connaissances. (Éditeur de Crevaison en corbillard de Paul Ruban).
  • Prise de parole : fondé à Sudbury dans les années 1970, cet éditeur a pour mandat de soutenir le travail de création littéraire au sein des communautés minoritaires, mais aussi celui de la réflexion portant sur ces milieux, ainsi que sur les sciences humaines et sociales à l’échelle canadienne. Prise de parole publie des romans, de la poésie, des œuvres dramatiques, des études et des essais en lettres et sciences humaines (Éditeur de Premier quart de Véronique Sylvain).

Renseignements pour les finalistes du Prix littéraire Trillium :

Yasmina Wahdani
514 209-0799
wahdani@veritasinc.com

Suzan Ayscough, chef des communications
Ontario Créatif
416 642-6619
sayscough@ontariocreates.ca

ontariocreatif.ca

Available in English

12 mai 2020

TORONTO | 12 mai 2020 | Quatorze livres ont été retenus en sélection finale de l’édition 2020 du Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award, le prestigieux prix littéraire remis par Ontario Créatif, un organisme du gouvernement de l’Ontario.

Deux prix sont décernés à des ouvrages en français, et deux à des ouvrages en anglais : le Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award en langue française et en langue anglaise, ainsi que le Prix de poésie Trillium en langue française et en langue anglaise. Écrits par des auteurs confirmés et émergents, les ouvrages retenus en sélection finale correspondent à des genres très variés, illustrant la diversité qui caractérise le paysage littéraire ontarien.

Les noms des lauréats du Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award seront annoncés lors d’une manifestation en ligne le 17 juin 2020. En préparation de cette grande soirée de célébration, Ontario Créatif présentera et mettra à l’honneur les 14 talentueux finalistes sur son site Web et ses réseaux sociaux. Pour obtenir des renseignements détaillés sur tous les finalistes du Prix littéraire Trillium 2020, veuillez cliquer ici.

Finalistes du Prix littéraire Trillium en langue française :

  • Jean Boisjoli,Moi, Sam. Elle, Janis, Éditions David
  • Claude Guilmain, AmericanDream.ca, Les Éditions L’Interligne
  • Aristote Kavungu,Mon père, Boudarel et moi, Les Éditions L’Interligne
  • Paul Ruban,Crevaison en corbillard, Flammarion Québec

Finalistes du Prix littéraire Trillium en langue anglaise :

  • Christina Baillie et Martha Baillie,Sister Language, Pedlar Press
  • Téa Mutonji,Shut Up You're Pretty, VS. Books/Arsenal Pulp Press
  • Sara Peters,I Become a Delight to My Enemies, Strange Light
  • Zalika Reid-Benta,Frying Plantain, House of Anansi Press
  • Seth, Clyde Fans: A Picture Novel, Drawn & Quarterly

Finalistes du Prix de poésie Trillium en langue française :

  • Daniel Groleau Landry,Fragments de ciels, Les Éditions L’Interligne
  • Véronique Sylvain,Premier quart, Prise de parole

Finalistes du Prix de poésie Trillium en langue anglaise :

  • Roxanna Bennett,Unmeaningable, Gordon Hill Press
  • Doyali Islam,heft, McClelland & Stewart
  • Matthew Walsh,These are not the potatoes of my youth, Goose Lane Editions

CITATIONS

« Ontario Créatif soutient l’excellence littéraire de la province par le biais de l’exceptionnel secteur de l’édition de livres en Ontario, qui contribue à hauteur de 523 millions de dollars au PIB de l’Ontario et emploie plus de 6 000 personnes. Nous encourageons toutes les Ontariennes et tous les Ontariens à lire ces excellents ouvrages, et à suivre l’annonce en ligne du nom des lauréats le 17 juin. »

~ Aaron Campbell, président du conseil d’administration, Ontario Créatif

« Chaque année, le Prix littéraire Trillium est l’occasion pour Ontario Créatif de mettre à l’honneur l’incroyable talent littéraire des auteurs ontariens, dont les histoires et les poèmes en français et en anglais enrichissent nos vies. Ce prix revêt une importance toute particulière aujourd’hui. Découvrez le meilleur du paysage littéraire ontarien à travers les ouvrages finalistes de cette année, et soyez au rendez-vous sur les réseaux sociaux d’Ontario Créatif au cours des prochaines semaines pour en savoir plus sur ces ouvrages et ces talentueux écrivains. »

~ Karen Thorne-Stone, présidente-directrice générale, Ontario Créatif

FAITS EN BREF

  • Le Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award encourage l’excellence en littérature en investissant dans les auteurs ontariens. Les lauréats du prix reçoivent 20 000 dollars, tandis que leurs éditeurs respectifs touchent 2 500 dollars pour promouvoir les ouvrages primés.
  • Trois titres figurent sur la liste des finalistes du Prix de poésie Trillium en langue anglaise. Ce prix rend hommage à l’excellence littéraire pour un premier, deuxième ou troisième recueil de poésie. Deux titres figurent sur la liste des finalistes du Prix de poésie Trillium en langue française, qui est décerné en alternance avec le Prix du livre d’enfant Trillium (langue française). La lauréate ou le lauréat de chacun de ces prix se voit remettre 10 000 dollars, et sa maison d’édition reçoit, quant à elle, 2 000 dollars pour promouvoir les ouvrages primés.
  • Parmi les lauréats des éditions précédentes, on compte des auteurs de renommée internationale comme Alice Munro, Margaret Atwood, Austin Clarke, Thomas King, Michael Ondaatje, Marguerite Andersen, Andrée Lacelle et François Paré.
  • Au Canada, le secteur de l’édition de livres dégage des revenus de 1,64 milliard de dollars, dont les deux tiers sont générés en Ontario.

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE

Ontario Créatif organise chaque année le Prix littéraire Trillium. Le gouvernement de l’Ontario a créé le Prix littéraire Trillium en 1987 pour rendre hommage à l’excellence, appuyer le marketing et accroître la sensibilisation du public à l’égard de la qualité et de la diversité des écrivains ontariens et de leurs œuvres.

Ontario Créatif est un organisme du gouvernement de l’Ontario qui encourage le développement économique, les investissements et la collaboration au sein des industries de la création de l’Ontario, notamment dans les secteurs de la musique, de l’édition de livres et de revues, du cinéma et de la télévision, et des produits multimédias interactifs numériques. ontariocreatif.ca

Renseignements :
Yasmina Wahdani
514-209-0799
wahdani@veritasinc.com

Suzan Ayscough, chef des communications
Ontario Créatif
416-642-6619
sayscough@ontariocreates.ca

ontariocreatif.ca
Available in English

Photos | Photographies des auteurs et couvertures des livres disponibles sur demande

23 avril 2020

Updated: April 17, 2020

Overview

As part of our COVID-19 response, Ontario Creates staff are working remotely. We are making every effort to maintain business operations, programs and services to our industry stakeholders as much as possible, while doing our part to ensure the health and safety of our employees and stakeholders. We understand the significant impact that COVID-19 response measures are having on Ontario’s creative industries and we thank you for your patience during this challenging time.

Below you will find key information about program modifications, mitigation strategies, and links to resources that we hope will be useful as you navigate this difficult situation. This document will be updated on a regular basis as more information becomes available.

Investment Funds – 2019-20 Commitments

  • Monitoring, reporting and milestone payments will continue as usual for all Funds including: Music Fund, Film Fund, IDM Fund, Book Fund, Magazine Fund, Export Fund, Industry Development Program, and the Business Intelligence Program.
  • The Online Application Portal, and helpdesk, are operating as usual for reporting and inquiries.
  • Upcoming milestone payments (interim or final) will be fast-tracked where possible; affected companies will be notified by email and an action item in the OAP from your Program Consultant.
  • Effective March 25, 2020, we are unable to issue cheques; however, direct deposit is available. You can register for payment by direct deposit here: direct deposit. We are making every effort to expedite new direct deposit registrations. Electronic payments will be processed in the next payment cycle following registration.
  • Flexibility on delivery dates will be provided where events, projects or initiatives must be postponed due to COVID-19.
  • Activity changes will be permitted where markets or planned travel was cancelled due to COVID-19. Expenditures will be permitted to occur beyond the originally contracted period. Costs incurred for postponed/cancelled events will be considered eligible expenses; travel credits and registration fee credits can be applied to revised activity plans.
  • Non-refundable costs that have been incurred for approved activities will be allowed, subject to appropriate reporting.
  • Companies will be permitted to use committed funds for operations-related costs, including salaries. Project outcomes can be adjusted to account for these types of necessary expenses.
  • In all cases, please contact your Ontario Creates program consultant to discuss the specifics of your circumstances and contract deliverables. Flexibility and leniency will be provided to the extent possible.

Investment Funds – 2020-21 Program Launch

  • 2020-21 Programs for Film Fund, IDM Fund, Book Fund, Magazine Fund, Export Fund, Industry Development Program, and the Business Intelligence Program will roll out as scheduled in March and April.
  • The Online Application Portal, and helpdesk, are operating as usual for applications.
  • Program application processes and deadlines will remain unchanged and staff are available for consultation as usual. In the event that we are no longer able to provide OAP access, deadlines dates will shift and industry stakeholders will be notified.
  • A second application deadline of August 31, 2020, has been added to the Export Fund and Global Market Development programs. Applicants can choose to apply to either the first deadline OR the second deadline.
  • If you have not already given us consent to contact you with program updates and communications, you can sign up here: Ontario Creates Communication Consent

Music Fund – 2020-21

  • The new Ontario Music Fund has been announced. Program guidelines will be released starting in late May.

Tax Credits

  • Processing of all cultural media tax credits (OPSTC, OFTTC, OCASE, OIDMTC, OBPTC) is continuing as usual. Please continue to monitor the Online Application Portal for updates and questions on your file from your analyst.
  • File reviews will not be held up if the administration fee has not yet been received. As cheques cannot be processed at this time, applicants are requested to register for e-payment here: electronic payment.
  • Where electronic payment is not possible and file reviews are complete, Certificates of Eligibility will be issued subject to applicants acknowledging, in writing, their obligation to pay the outstanding administration fee. Subsequent applications (submitted after return to normal business) from the company and their associated companies will not be processed until the outstanding administration fees are paid.
  • Refunds of tax credit administration fees will only be available by electronic payment.
  • Certificates cannot be picked up at this time. Applicants and CRA will be notified electronically when certificates are issued, including the certificate number for reference. Physical certificates will be available upon return to normal business.
  • Applicants are asked to upload video/sample production content for film and television credits or the digital version of a book for the OBPTC, instead of providing physical copies where it is an eligibility requirement. Where this is not possible because of size restrictions (limit of 35-40MB), certificates will not be withheld; the content should be delivered upon return to normal business.
  • General Tax Credit enquiries should be sent to taxcredits@ontariocreates.ca

Film Commission

  • Film Commission services continue as usual.
  • Our physical office is closed, however our Digital Locations Library remains available to users.
  • Many productions have postponed filming activities. A list of current projects and their status can be found here: In Production
  • Due to restrictions on mass gatherings, municipalities and regions across the province have extended location permit restrictions until the end of June, though this timeline is subject to change. We are monitoring the situation closely and will provide regular updates on return-to-work timing, policies and procedures. Please check the Ontario Creates Film Commission site for up to date information: Location Library
  • The Ministry of Labour, Training and Skills Development and Ontario Creates are working with union and government representatives through the Section 21 Health and Safety Committee to assess and adapt the safety guidelines recommended by public health officials for use in production along with best practice guidelines.
  • Ontario’s unions and guilds also have useful information on their sites:

Events and Operations

  • Industry events and in-person meetings have been cancelled. Online, teleconference and virtual replacements will be scheduled where possible.
  • All travel for staff and associated industry events has been cancelled.
  • Staff are working remotely, but you can continue to be in touch with us by email and through the Online Application Portal as usual and we are monitoring voice mail, although responses may be slower than usual.
  • Please send your tax credit questions by email to taxcredits@ontariocreates.ca and someone will get back to you as soon as possible. We are not able to respond to voicemail messages on the tax credits phone duty line at this time.
  • Our office is closed to the public but general inquiries can be sent to reception@OntarioCreates.ca.
  • Invoices and other documents should be sent by email; please do not send mail by Canada Post.
  • We have suspended pick-ups at our office. We encourage you to sign up to receive payment by direct deposit: electronic payment / direct deposit.
  • Links to key contact information are as follows:
  • We want to help you promote your content and artists on social media while consumers are practicing social distancing and staying home. Please send us your suggestions at communications@ontariocreates.ca or include #ONcreates in your tweet so that we can support you!

Industry Resources

Public Health

28 février 2020

Plus de 340 productions aident à stimuler l’économie et créent des emplois pour la province


février 28, 2020

TORONTO - L’industrie du cinéma et de la télévision de l’Ontario a connu une année record en 2019, avec 343 productions représentant des dépenses de production de 2,16 milliards de dollars pour l’économie et 44 540 emplois directs et indirects équivalents temps plein. Cela représente une augmentation de la production de près de 15 % sur 2018 et plus de 7500 nouveaux emplois pour les Ontariens.

Lisa MacLeod, ministre des Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture, a rejoint l’actrice primée Wendy Crewson, le réalisateur primé Sergio Navarretta, ainsi que les chefs de file de l’industrie Jim Mirkopoulos (Cinespace Toronto), Justin Cutler (Ontario Créatif), Theresa Tova (ACTRA), Peggy Kyriakidou et Jayson Mosek (UNIFOR), Angela Mastronardi et Monty Montgomerie (IATSE), et Michael Cerenzie et Jonathan Ahee (Stratagem Group) plus tôt cette semaine pour discuter des résultats.

« L’Ontario est ouvert aux affaires, aux emplois et à l’industrie du cinéma et de la télévision », a déclaré la ministre MacLeod. « Ces résultats montrent que nous instaurons un climat favorable aux entreprises, dans lequel les sociétés de production et de services à la production peuvent se développer. »

« En 2020, nous continuons à travailler avec Ontario Créatif et l’industrie pour faire en sorte que les producteurs d’ici et du monde entier sachent qu’il n’y a pas de meilleur endroit pour créer du contenu qu’ici en Ontario », a ajouté Mme MacLeod.

L’Ontario est un chef de file dans la production cinématographique et télévisuelle nationale et abrite un secteur de production étrangère en plein essor. Les avantages économiques et en termes d’emploi de l’industrie cinématographique et télévisuelle dynamique de l’Ontario se font sentir dans toute la province, avec des productions populaires et acclamées par la critique comme Cardinal et Letterkenny, produites dans le Nord de l’Ontario, Hilda à Ottawa, et Workin’ Moms, Kim’s Convenience et Star Trek: Discovery dans la région du Grand Toronto. The Umbrella Academy, Schitt’s Creek et bien d’autres sont filmés dans le centre et le sud-ouest de l’Ontario.

« L’engagement du gouvernement à développer l’industrie cinématographique et télévisuelle de l’Ontario se traduit par de bonnes affaires pour l’Ontario et un environnement de production concurrentielle au niveau mondial », déclare Karen Thorne-Stone, présidente et directrice générale d’Ontario Créatif. « Notre série d’incitatifs financiers, plus de 10 000 lieux de tournage, des équipes de classe mondiale, des talents diversifiés, des installations de post-production primées et des studios en expansion constituent un énorme attrait pour les producteurs du Canada, des États-Unis et du monde entier. »

EN BREF

  • En 2019, on constate un équilibre entre la production nationale et la production étrangère, avec 1,1 G$ de production étrangère et 1 G$ de production nationale.
  • Les emplois créés par la production cinématographique et télévisuelle dans la province comprennent des techniciens (éclairage, maquillage, menuisiers, décorateurs, habilleurs et experts en costumes), des directeurs et coordinateurs de production, des régisseurs de plateau, des services d'artisanat, des experts en post-production, des comptables, des artistes et des chauffeurs.
  • L’Ontario offre des crédits d’impôt pour soutenir la production cinématographique et télévisuelle. Ces mesures incitatives jouent un rôle important dans l’augmentation de l’activité économique et la création d’emplois en Ontario, tout en améliorant le profil culturel de la province.
  • En février 2020, le gouvernement a annoncé la création d’un Comité consultatif ministériel- sectoriel pour la production cinématographique et télévisuelle de l’Ontario, qui fournira des données probantes et des conseils au gouvernement sur les tendances, les défis et les possibilités de l’industrie, pour développer la production cinématographique et télévisuelle de grande valeur en Ontario et maximiser les bénéfices pour la province.

RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES

Ontario Créatif

Renseignements pour les médias
Ontario.ca/MHSTCI-news

Available in English

Brooke Timpson
Bureau de la ministre
Brooke.Timpson@ontario.ca

Denelle Balfour
Direction des communications
Denelle.Balfour@ontario.ca

13 février 2020

Les membres du comité donneront leur avis sur les possibilités de développement des industries cinématographiques et télévisuelles de la province


février 13, 2020

TORONTO – Le gouvernement de l’Ontario met sur pied un nouveau Comité consultatif ministériel pour la production cinématographique et télévisuelle pour fournir des conseils d’experts sur les moyens de développer les industries du cinéma et de la télévision en Ontario.

« L’Ontario est propice aux affaires, propice aux emplois et propice aux productions cinématographiques et télévisuelles », dit Lisa MacLeod, ministre des Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture. « Ces industries apportent près de 2 milliards de dollars et plus de 37 000 emplois en Ontario. Avec l’aide de ce groupe d’experts, je suis certaine que nous pourrons accroître le double objectif de résultat spectaculaire de l’Ontario en attirant davantage de productions de grande valeur qui stimulent notre économie, créent des emplois et renforcent notre identité culturelle unique. »

Annoncé dans le budget de l’Ontario 2019, le comité relèvera conjointement de la ministre des Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture et du ministre des Finances. Jim Mirkopoulos, vice-président de Cinespace Film Studios, présidera le comité pour fournir au gouvernement des preuves et des conseils sur les tendances, les défis et les occasions pour les industries de production cinématographique et télévisuelle. Christina Jennings, fondatrice, présidente du conseil d’administration et chef de la direction de Shaftesbury, sera la vice-présidente.

« L’industrie cinématographique et télévisuelle de l’Ontario crée des emplois et contribue aux économies locales dans les collectivités de notre province », a déclaré Rod Phillips, ministre des Finances. « Notre gouvernement attend avec impatience de recevoir les recommandations du comité sur la façon de soutenir la compétitivité continue de ce secteur et d’offrir une valeur maximale à l’Ontario. »

L’industrie cinématographique et télévisuelle de l’Ontario continue de connaître une croissance constante et d’apporter des contributions économiques et culturelles importantes à la province. En 2018, la production cinématographique et télévisuelle soutenue par la province a augmenté de près de 19 % par rapport à 2017, et le nombre d’emplois a également augmenté de 4 300.

« C’est un privilège de présider le Comité consultatif ministériel pour la production cinématographique et télévisuelle », dit Jim Mirkopoulos. « Les membres du comité et moi attendons avec impatience de travailler avec le gouvernement. En travaillant ensemble, nous pouvons faire progresser cette importante industrie pour renforcer à la fois son impact économique et son profil au profit de tous. »

Faits rapides

  • En 2018, il y avait un équilibre sain entre la production cinématographique et télévisuelle nationale et étrangère, avec un peu plus d’un milliard de dollars en dépenses de production étrangère et près de 850 millions de dollars en dépenses de production locale en Ontario.
  • Parmi les productions étrangères de longs métrages et de séries réalisées en Ontario en 2018, on peut citer : It Chapter Two, Shazam!, Star Trek: Discovery, The Umbrella Academy et The Handmaid’s Tale.
  • De nombreuses séries télévisées locales de l’Ontario se vendent aux États-Unis et dans le monde entier, notamment : Workin’ Moms, Kim’s Convenience, Letterkenny et Cardinal.

Document d’information

Renseignements pour les médias
Ontario.ca/MHSTCI-news

Available in English

Brooke Timpson
Bureau de la ministre
Brooke.Timpson@ontario.ca

Denelle Balfour
Direction des communications
Denelle.Balfour@ontario.ca

13 février 2020

février 13, 2020

Neishaw Ali

Neishaw Ali est partenaire fondatrice, présidente et productrice exécutive de SPINVFX, un chef de file internationalement reconnu dans la production d’effets visuels, avec des équipes à Toronto, Atlanta et Los Angeles.

La créativité et le leadership de Neishaw ont produit un vaste ensemble d’œuvres, y compris plus de 120 longs métrages et 26 séries télévisées, en combinant avec succès la science des affaires et la créativité. Ses crédits télévisés comprennent Game of Thrones et The Umbrella Academy, et ses crédits cinématographiques des films tels que Spotlight, In the Tall Grass et Zombieland 2: Double Tap.

Neishaw est également partenaire fondatrice et présidente de SPINVR, un studio de réalité virtuelle et augmentée qui développe des expériences de RV/RA personnalisées, des vidéos sur 360 degrés, des jeux et des applications.

Neishaw est coprésidente des Computer Animation Studios of Ontario. Elle a également fait partie du Toronto Film, Television & Digital Media Board et du Digital Media Infrastructure Working Group, et a été membre du conseil d’administration de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

Peter Apostolopoulos

Peter Apostolopoulos est un homme d’affaires et investisseur en immobilier canadien.

Peter est président de TriBro Studios, une entreprise d’installations de production cinématographique et télévisuelle à Toronto. Il est également associé directeur de la société familiale de développement et d’investissements immobiliers.

En tant que membre du Toronto Film, Television & Digital Media Board, Peter conseille la ville sur les moyens de renforcer et de développer l’industrie du cinéma, de la télévision et de la production commerciale afin d’assurer la compétitivité et la viabilité du secteur.

David Carter

David est vice-président administratif de Entertainment Partners, une société de services de premier plan pour l’industrie qui offre des services de financement et d’administration des incitations fiscales pour le cinéma et la télévision, des services de paie et des solutions logicielles pour l’industrie. À ce titre, David dirige le Film and TV Tax Incentives Administration and Financing Group au Canada.

David a participé à plus de 2 000 productions au Canada et a aidé les producteurs à accéder à plus de 5 milliards de dollars de fonds d’incitation fiscale. Actif dans de nombreux aspects de l’industrie canadienne, David siège au conseil d’administration de FilmOntario, participe aux travaux des Computer Animation Studios of Ontario et a siégé pendant huit ans au Toronto Film, Television & Digital Media Board.

David détient le titre de comptable professionnel agréé au Canada (anciens titres : comptable agréé et comptable en management accrédité). Il est également agréé aux États-Unis comme Certified Public Accountant et Chartered Global Management Accountant.

Corrie Coe

Corrie Coe est vice-présidente principale, Programmation originale, pour les chaînes et les plateformes en langue anglaise de Bell Media.

Dans le cadre de ses fonctions, Corrie a supervisé le développement et la production de séries originales acclamées par la critique et primées, notamment Cardinal, Letterkenny, The Disappearance, Killjoys, Wynonna Earp, Orphan Black, The Amazing Race Canada, Masterchef Canada et Corner Gas Animated.

Corrie siège actuellement au conseil d’administration du Centre canadien du film et du Fonds Harold Greenberg ainsi qu’au conseil des gouverneurs de l’Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA) Fraternal Benefit Society.

Corrie est lauréate du prix des 100 femmes les plus puissantes du Women’s Executive Network Canada, le prix Crystal des femmes du cinéma et de la télévision, le prix d’excellence du leadership des femmes en communication au Canada et a été nommée directrice de production de l’année par la revue Playback.

Marcia Douglas

En tant que directrice principale des affaires commerciales de l’Association canadienne des producteurs de médias (ACPM), Marcia Douglas possède une vaste expérience du paysage médiatique canadien pour les plateformes traditionnelles et numériques.

Avant de rejoindre l’ACPM, elle était directrice de programme pour le Fonds Bell, où elle supervisait les activités quotidiennes, soutenant le développement et la production de centaines de projets linéaires et interactifs.

Plus tôt dans sa carrière, elle a été assistante à la réalisation et directrice de production, et a produit plusieurs projets de films primés qui ont été présentés dans des festivals du monde entier.

Marcia fait partie de plusieurs comités consultatifs de l’industrie et des programmes, notamment l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, Interactive Ontario, WIFT-T et le Centennial College.

Bruce Harvey

Bruce Harvey a rejoint le Bureau du cinéma d’Ottawa en tant que commissaire du cinéma en 2014. Cet ancien avocat spécialisé dans le divertissement a créé sa propre société de production en 1990 et a passé les deux décennies suivantes à produire des projets de films et de télévision. Son film Almost America, une coproduction avec l’Italie, a remporté un prix Génie (aujourd’hui les prix Écrans canadiens) en 2001 pour la meilleure conception de production.

En tant que commissaire du cinéma, le rôle principal de Bruce est d’attirer des productions sur écran à Ottawa pour accroître l’impact économique de l’industrie.

Avant de devenir producteur, Bruce était un avocat prospère spécialisé dans le domaine du divertissement, travaillant avec des entreprises et des clients commerciaux sur des dossiers variés, allant de la propriété intellectuelle et du droit du travail aux contrats et à la fiscalité.

Christina Jennings

Christina Jennings est Touchant la production d’émissions télévisées, de longs métrages et de contenu numérique, les titres de Shaftesbury sont vendus dans 150 pays à travers le monde et comprennent des succès internationaux tels que Murdoch Mysteries, Carmilla, Frankie Drake Mysteries, ReGenesis et Life with Derek.

Christina est membre de l’Ordre du Canada. Diplômée du Canadian Film Centre, Christina est actuellement présidente du conseil d’administration du Centre. Elle a également été nommée sur la liste des 50 personnes les plus puissantes du Canada de Maclean’s. Parmi les prix et distinctions récemment décernés à Christina, citons le premier Prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations des Content Innovation Awards, le prix du CFC pour l’excellence créative, le prix du producteur de la décennie de Playback, le prix de distinction de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, le prix PROFIT pour l’excellence en entrepreneuriat des Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin RBC et le prix de producteur innovant du Banff World Television Festival.

Slawko Klymkiw

En tant que chef de la direction du Canadian Film Centre, Slawko Klymkiw dirige la plus importante institution canadienne du cinéma, de la télévision et des médias numériques qui se consacre à la promotion des valeurs créatives, du talent et du contenu canadiens dans le monde entier. Slawko est responsable de la vision stratégique et de la direction de toutes les initiatives de formation, de production, de promotion et d’investissement du centre.

En tant qu’ancien architecte de la grille de télévision de la CBC, Slawko était responsable de la culture et de la programmation des nouvelles émissions. Parmi les succès de la CBC sous la direction de Slawko, on peut citer : Canada: A People’s History, This Hour Has 22 Minutes, Made in Canada, Opening Night, ZeD, An American in Canada, Trudeau, Random Passage, The Greatest Canadian, DaVinci’s Inquest, CBC Sunday, et les Jeux olympiques d’Atlanta, de Nagano et de Salt Lake City.

Cynthia Lynch

Cynthia Lynch est directrice générale et conseillère juridique de FilmOntario, une organisation de l’industrie à but non lucratif qui défend les intérêts du secteur de l’écran. À ce titre, elle a travaillé avec des partenaires de l’industrie et du gouvernement pour maintenir les investissements dans les industries cinématographiques et télévisuelles de l’Ontario et faire croître le secteur.

Avant de rejoindre FilmOntario, Cynthia a passé plus de dix ans à la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario (aujourd’hui Ontario Créatif) où elle a occupé divers postes, d’abord comme responsable des crédits d’impôt et plus récemment comme directrice de la recherche, de la planification stratégique et des technologies de l’information. À ce titre, elle a supervisé le programme de recherche et de politique de l’organisation et a géré le processus de planification des activités de l’organisme.

Pendant ses études de droit à l’Université d’Ottawa, Cynthia s’est concentrée sur le droit des communications, la propriété intellectuelle, la vie privée et la technologie et a travaillé avec la Clinique d’intérêt public et de politique d’Internet du Canada et le Centre pour la défense de l’intérêt public.

Jim Mirkopoulos

Jim Mirkopoulos est vice-président de Cinespace Film Studios, le plus grand propriétaire, exploitant et développeur d’espaces de studios en Amérique du Nord. Maintenant dans sa 32e année d’existence, Cinespace exploite un million de pieds carrés de studios et d’espaces de soutien sur plus de 42 acres à Toronto et près de deux millions de pieds carrés sur plus de 60 acres à Chicago.

Jim entretient des liens directs avec les responsables de la production physique des grands studios d’Hollywood ainsi qu’avec Netflix, Amazon, Apple et Hulu, et ses installations desservent des projets de films, de télévision, de publicité et de médias numériques de tous les niveaux de budgets.

Jim est membre du conseil d’administration de FilmOntario et siège actuellement au Toronto Film, Television & Digital Media Board. Il a joué un rôle de premier plan dans le lancement du Motion Media Studio @ Cinespace de la School of the Arts, Media, Performance & Design de l’Université York, un centre de formation de 8 000 pieds carrés sur le campus Kipling Studio de Cinespace, et a récemment rejoint le comité consultatif du nouveau programme d’études supérieures en gestion des industries créatives du Sheridan College.

Wendy Noss

Wendy Noss est une cadre du gouvernement et des affaires publiques avec plus de deux décennies d’expérience dans la représentation des industries créatives et des propriétaires de propriété intellectuelle.

Wendy fait partie de la Motion Picture Association – Canada (MPA-Canada) depuis 2006. Elle crée des alliances stratégiques pour favoriser la santé de l’industrie du cinéma et de la télévision et promouvoir un environnement respectueux des industries créatives au Canada.

Avant de rejoindre MPA-Canada, elle était avocate en exercice et se concentrait sur le droit et la politique de la propriété intellectuelle et sur la promotion des droits des détenteurs de droits internationaux dans l’environnement numérique.

Elle travaille avec les intervenants du domaine du cinéma et de la télévision dans l’ensemble du pays et a siégé dans de nombreux conseils d’administration, conseils, groupes consultatifs et organisations du gouvernement.

John Weber

John Weber est président et chef de la direction de Take 5 Productions, une entreprise basée à Toronto. John a commencé sa carrière cinématographique et télévisuelle en 1995 en travaillant sur un vaste éventail de longs métrages et de productions télévisuelles.

Au cours des dix dernières années, John a été chef de production de centaines d’heures de certains des drames télévisés les plus populaires et les plus acclamés. Parmi ses projets, on peut citer Vikings, The Handmaid’s Tale, The Tudors, The Borgias, Star Trek: Discovery, A Series of Unfortunate Events, Reign, Condor et Locke & Key.

John a reçu six prix Écrans canadiens (anciennement connus sous le nom de prix Gémeaux), un Emmy Award, un Golden Globe Award, un Producer’s Choice Award et un Television Critics Award.

John est comptable professionnel agréé et titulaire d’un diplôme en économie de l’Université Wilfrid Laurier. Il est activement impliqué dans l’industrie cinématographique canadienne et est membre du conseil d’administration et trésorier de FilmOntario, une association de l’industrie.

Brian O’Leary

Brian O’Leary est vice-président principal et conseiller fiscal de NBC Universal Media. Il est conseiller fiscal de NBC Universal depuis 1999. Son travail se concentre sur les controverses fiscales, la politique fiscale et les initiatives de développement économique.

Brian donne souvent des conférences sur le financement des films et les questions fiscales et est membre du conseil d’administration du National Multistate Tax Symposium. Il aide régulièrement les autorités gouvernementales à évaluer les initiatives politiques et comparaît en tant que témoin lors des audiences de la commission législative sur la fiscalité et le développement économique.

Carol Ann Pilon

Carol Ann Pilon a été nommée directrice générale de l’Alliance des producteurs francophones du Canada (AFPC) en novembre 2016. L’APFC est la voix nationale des producteurs de contenu indépendants travaillant en français au Canada.

Avant de se joindre à l’AFPC, Carol Ann a occupé le poste de directrice adjointe de la Fédération culturelle canadienne-française, un organisme national dont la mission est de promouvoir l’expression artistique et culturelle des communautés francophones et acadiennes du Canada.

Carol Ann a également travaillé avec le Front des réalisateurs indépendants du Canada, une association nationale de cinéastes et de réalisateurs qui travaillent en français, ainsi qu’à titre de scénariste et de réalisatrice sur un certain nombre de documentaires et de productions pour la jeunesse.

Carol Ann est titulaire d’un diplôme en communication, médias et culture de l’Université d’Ottawa.

Rama Rau

Rama Rau est active dans l’industrie locale du cinéma et de la télévision en Ontario et met en scène des personnages féminins forts dans son travail.

Rama a réalisé plusieurs documentaires primés, dont son film League of Exotic Dancers, sur des danseuses burlesques vieillissantes à Las Vegas, qui a été acclamé lors de son lancement au festival Hot Docs en 2016. Un de ses projets les plus récents et son premier long métrage de fiction, Honey Bee, a remporté le prix du meilleur long métrage de fiction réalisé par une femme au Festival du film de Whistler en 2018.

Rama a été présentée comme l’une des dix meilleures femmes cinéastes du Canada et a remporté de nombreux prix de réalisation. Elle intervient fréquemment dans des groupes d’experts sur le genre et la diversité et doit parler des déséquilibres entre les sexes sur le lieu de travail en mars prochain à la prestigieuse Duke University en Caroline du Nord.

RENSEIGNEMENTS POUR LES MÉDIAS
Ontario.ca/MHSTCI-news

Disponible en français

Brooke Timpson
Bureau de la ministre
Brooke.Timpson@ontario.ca

Denelle Balfour
Direction des communications
Denelle.Balfour@ontario.ca

9 janvier 2020

Test Body

8 janvier 2020

Selon la nouvelle étude d’Ontario Créatif et de VICE, la génération Z pointe également du doigt un contenu créatif lacunaire en termes de diversité

janvier 8, 2020

TORONTO, le 8 janvier 2020 | D’après une étude publiée par Ontario Créatif, un organisme provincial qui facilite le développement économique et l’investissement au sein des industries de la création de l’Ontario, la génération Z redéfinit la façon de découvrir, de consommer et de partager le contenu culturel – à savoir la musique, le cinéma, la télévision, l’art, le style de vie, le jeu vidéo et la littérature – et elle est prête à payer pour l’acquérir. L’étude a été menée par VICE, la plus grande société de médias jeunesse indépendante au monde.

Intitulée « Génération Z : La culture de la consommation de contenu », l’étude a consisté à interroger les personnes âgées de 14 à 22 ans et a conclu qu’elles étaient prêtes à payer pour acquérir le contenu qu’elles désirent, 90 p. 100 d’entre elles ayant indiqué payer régulièrement pour du contenu culturel. En outre, le sondage constate que les Z souhaitent voir bien plus de diversité dans les histoires et les personnages qu’ils regardent, un Z sur deux déclarant que le contenu culturel actuel est lacunaire en termes de diversité de représentation des genres, des identités sexuelles et des ethnies.

« Dévouée, l’équipe de VICE Insights est en mesure de tirer parti de son expertise pour offrir à ses partenaires un accès sans pareil aux jeunes et à la culture, et ce, à l’échelle mondiale », a déclaré Amy Davies, vice-présidente, Stratégie et création, VICE Canada. « Nous avons employé plusieurs méthodes pour faire émerger dans ce rapport des perspectives visant à orienter et informer le secteur canadien de la culture dans sa quête pour capter les publics de la génération Z. Ça a été un grand plaisir de travailler en partenariat avec l’équipe d'Ontario Créatif. »

Voici les conclusions clés du sondage :

  • La musique est de loin la 1re forme de contenu culturel consommée par la génération Z, les vidéos en ligne, la télévision et les jeux vidéo venant compléter la liste de leurs activités les plus fréquentes.
  • Sept personnes interrogées sur dix confient qu’elles préfèrent les livres physiques aux livres électroniques.
  • Une personne sur deux privilégie les revues imprimées plutôt que numériques.
  • 75 p. 100 des personnes interrogées affirment que l’originalité du contenu est importante pour elles.
  • La musique, la diffusion de vidéos en continu et les jeux vidéo (sous toutes leurs formes : console, PC et appareils mobiles) sont les principaux services payants pour la génération Z, les personnes interrogées payant en moyenne quatre services d’accès à du contenu culturel.
  • Le segment des jeunes se détourne en masse des services de câblodiffusion : pour les milléniaux, les abonnements à la télévision par câble ou satellite figurent en 2e position des services payants les plus populaires, tandis qu’ils ne comptent même pas dans les cinq premiers chez la génération Z.
  • Pour payer du contenu, la génération Z est davantage motivée par la qualité supérieure (61 p. 100 l’ont indiqué), l'expérience accrue (56 p. 100) et la commodité (50 p. 100), que par l’absence des publicités diffusées par les services gratuits (41 p. 100).
  • La génération Z éprouve un intérêt particulier pour la culture/les mèmes Internet, l’humour et le jeu vidéo.

« Cette étude de consommation sur la génération Z sera fort précieuse pour les créateurs de contenu de l’Ontario », a affirmé Karen Thorne-Stone, présidente-directrice générale d’Ontario Créatif. « La génération Z est la plus diverse de l’histoire du Canada et elle change les règles du dialogue avec les créateurs. Cette étude aidera les sociétés ontariennes à adapter leurs modèles opérationnels pour établir une meilleure connexion avec ce nouveau et vaste marché. »

Le sondage a également conclu que la génération Z :

  • préfèrerait être « divertie » par le contenu plutôt qu’« informée »
  • cherchait la facilité dans la découverte, en se tournant vers les chaînes de médias sociaux tels que YouTube, Instagram et TikTok pour trouver du contenu nouveau et nouer des relations avec les créateurs en personne

L’étude a été réalisée par l’intermédiaire de VICE Insights, la branche de VICE dédiée au décryptage des comportements des jeunes et des tendances qui évoluent et façonnent la culture servant de contexte à la vie des jeunes.

« De nouvelles voix et de nouvelles plateformes faisant leur apparition dans le paysage médiatique toutes les minutes, la compétition pour attirer l’attention des jeunes n’a jamais été aussi intense », explique Julie Arbit, vice-présidente directrice mondiale, VICE Insights. « Si vous combinez ça avec une jeune génération qui n’a jamais eu plus soif de contenu ou été plus douée pour y accéder, vous obtenez une toute nouvelle approche de la consommation de contenu. Pour quiconque s’efforce de toucher ce jeune public, il est essentiel de comprendre cette nouvelle mentalité. »

LE SONDAGE EN BREF

Ce projet a été entamé en discutant avec des créateurs de contenu issus des différentes industries, lesquels ont identifié les défis et les stratégies complexes pour capter l’attention de la génération Z. Tirant parti de ces connaissances, VICE Insights a réalisé un sondage en ligne auprès de 650 membres du public de VICE en Ontario, au Canada : 500 personnes âgées de 14 à 22 ans (génération Z) et 150 personnes supplémentaires âgées de 23 à 39 ans (milléniaux) aux fins de comparaison. La marge d’erreur de cette étude est de plus ou moins 3,8 p. 100.

ONTARIO CRÉATIF EN BREF

Ontario Créatif (anciennement SODIMO) est un organisme provincial qui facilite le développement économique, l’investissement et la collaboration au sein des industries de la création de l’Ontario, comprenant les secteurs de la musique, de l’édition du livre, de l’édition de revues, du cinéma, de la télévision et des produits multimédias interactifs numériques. ontariocreatif.ca

LE GROUPE VICE MEDIA EN BREF

Le groupe VICE Media est la plus grande société de médias jeunesse indépendante au monde. Lancé en 1994, VICE possède des bureaux dans 35 villes à travers le monde, focalisés sur cinq entreprises principales : VICE.com, un réseau international de diffusion de contenu numérique primé; VICE STUDIOS, un studio de production cinématographique et télévisuelle; VICELAND, un réseau de télévision international récompensé aux Emmy Awards; une division NEWS lauréate des prix Peabody comptant le journal télévisé du soir le plus primé aux Emmy Awards; et VIRTUE, une agence de création à service complet possédant 21 bureaux de par le monde. La programmation de VICE a notamment été saluée par l’Academy of Television Arts and Sciences, les prix Peabody, le Festival du film de Sundance, les George Polk Awards, les Scripps Howard Awards, le PEN Center, le festival Cannes Lions, la Fondation Knight, l’American Society of Magazine Editors, le Los Angeles Press Club, les James Beard Awards et les Webby Awards. Le portfolio du groupe VICE Media inclut Refinery29, la société internationale avant-gardiste du secteur des médias et du divertissement centrée sur les femmes; PULSE Films, un studio de production de nouvelle génération domicilié à Londres avec des antennes à Los Angeles, New York, Paris et Berlin; i-D, une revue numérique bimestrielle internationale définissant la mode et la culture contemporaine; et Garage, une plateforme numérique et publication semestrielle faisant converger les mondes de l’art et de la conception.

Pour en savoir plus

VICE | Britt Aharoni, responsable des communications, 647 716-5113, britt.aharoni@vice.com

Ontario Créatif | Bob Reid, Veritas Communications, 416 482-2308, reid@veritasinc.com


13 juin 2019

juin 13, 2019

TORONTO – Ontario Créatif a le plaisir d’annoncer le nom des lauréates du plus prestigieux des prix littéraires de l’Ontario décerné à quatre auteures ontariennes d’exception. Cliquez ici pour en découvrir davantage sur ces lauréates du Prix littéraire Trillium 2019 :

  • LAURÉATE | Prix littéraire Trillium (langue anglaise)
    Dionne Brand, The Blue Clerk | McClelland & Stewart
  • LAURÉATE | Prix littéraire Trillium (langue française)
    Lisa L’Heureux, Et si un soir |
    Prise de parole
  • LAURÉATE | Prix de poésie Trillium (langue anglaise)
    Robin Richardson, Sit How You Want | Signal Editions | Véhicule Press
  • LAURÉATE |Prix du livre d’enfant Trillium (langue française)
    Diya Lim, La marchande, la sorcière, la lune et moi |
    Les Éditions L’Interligne

CITATIONS

« Félicitations aux lauréates du Prix littéraire Trillium 2019! Leur excellence littéraire fait la force de l’industrie de l’édition dans la province. Nous sommes fiers que l’Ontario dispose d’un réservoir de talent et d’histoires d’une telle profondeur et d’une telle universalité. »

- Michael Tibollo, ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport

« La diversité de l’Ontario se reflète dans sa littérature, mais aussi dans les finalistes et lauréates du Prix littéraire Trillium de cette année, sans oublier les jurys qui les ont sélectionnés. Elle joue un rôle central dans la réputation de chef de file international dont jouit l’Ontario, et il nous tient à cœur de continuer de renforcer notre industrie de l’édition tout en cultivant le talent ontarien. »

- Aaron Campbell, président du conseil d’administration d’Ontario Créatif

« Ontario Créatif est ravi de pouvoir célébrer ces merveilles d’écriture et de mettre en valeur des auteurs et éditeurs d’exception grâce au Prix littéraire Trillium. Que vous aimiez la fiction, la poésie ou les deux, nous vous encourageons à ajouter les finalistes et lauréates des Prix Trillium à votre liste de lecture estivale! »

- Karen Thorne-Stone, présidente-directrice générale d’Ontario Créatif

FAITS EN BREF

  • Le Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award favorise l’excellence littéraire en investissant en faveur d’écrivains ontariens. Les lauréats reçoivent 20 000 $, tandis que leurs éditeurs respectifs touchent 2 500 $ afin d’assurer la promotion des ouvrages primés.
  • Trois titres sont sélectionnés dans le cadre du Prix de poésie Trillium en langue anglaise, qui salue la prouesse littéraire que constitue une première, deuxième ou troisième œuvre de poésie publiée. Trois titres sont sélectionnés dans le cadre du Prix du livre d’enfant Trillium en langue française, lequel est décerné tous les deux ans en alternance avec le Prix de poésie Trillium en langue française. Le lauréat ou la lauréate de chacun de ces prix reçoit 10 000 $, et son éditeur 2 000 $ au titre de la promotion des ouvrages.
  • Parmi les lauréats précédents, figurent les écrivains de renommée mondiale Alice Munro, Margaret Atwood, Austin Clarke, Thomas King, Michael Ondaatje, Marguerite Andersen, Andrée Lacelle et François Paré.
  • Il y avait 16 finalistes pour les quatre récompenses du Prix littéraire Trillium 2019.
  • L’édition de livres au Canada est une industrie de 1,64 milliard de dollars, dont les deux tiers des recettes sont générés en Ontario.


POUR EN SAVOIR DAVANTAGE

Ontario Créatif organise chaque année le Prix littéraire Trillium (Document d’information). Le gouvernement de l’Ontario a créé le Prix littéraire Trillium en 1987 pour rendre hommage à l’excellence, appuyer le marketing et accroître la sensibilisation du public à l’égard de la qualité et de la diversité des écrivains ontariens et de leurs œuvres.

Ontario Créatif (anciennement SODIMO) est un organisme provincial qui facilite le développement économique, l’investissement et la collaboration au sein des industries de la création de l’Ontario, comprenant les secteurs de l’édition de livres, de la musique, de l’édition de revues, du cinéma, de la télévision et des produits multimédias interactifs numériques.

Personne-ressource pour les lauréates du Prix littéraire Trillium :

Véronique Beauchamp
514 416-5389 C. : 514 715-8376
beauchamp@veritasinc.com

Suzan Ayscough, chef des communications
Ontario Créatif
sayscough@ontariocreates.ca
416 642-6619

ontariocréatif.ca

Available in English

13 juin 2019

Le 13 juin 2019 | Les finalistes du Prix Trillium de cette année livrent une profusion d’histoires allant de réflexions sur l’acte d’écrire au fantastique, en passant par de puissants récits féministes et des histoires de résilience face à l’adversité. Qu’il s’agisse de figures littéraires reconnues ou émergentes, ces auteurs ontariens allient courage et audace. Dans un monde en constante évolution, ce sont de fins observateurs autant que des rêveurs.

HISTORIQUE

Ontario Créatif organise chaque année le Prix littéraire Trillium. Le gouvernement de l’Ontario a créé le Prix littéraire Trillium en 1987 pour rendre hommage à l’excellence littéraire et à la diversité des écrivains et des œuvres de l’Ontario. Il reflète toute l’étendue du talent et de la créativité des auteurs ontariens qui écrivent dans les langues française et anglaise. Le prix est ouvert aux ouvrages de tous genres, ce qui donne chaque année lieu à la sélection et la distinction de titres d’une grande richesse et d’une grande diversité, que ce soit dans le domaine de la fiction ou de la littérature non romanesque. Le prix est considéré comme la distinction littéraire la plus prestigieuse de la province.

Nous remercions les membres des jurys de langue française et de langue anglaise pour leur dévouement et la lourde tâche dont ils s’acquittent en examinant les nombreuses candidatures, en les réduisant à une liste de finalistes, et en choisissant les auteurs lauréats :

JURYS DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM

JURY DE LANGUE ANGLAISE DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM

  • Écrivaine et éditrice primée originaire de la communauté métisse de la baie Georgienne, en Ontario, Cherie Dimaline a publié 4 ouvrages, y compris des nouvelles, de la fiction littéraire et de la fiction pour jeunes adultes. Chérie vit actuellement à Toronto, en Ontario, où elle coordonne la Rencontre annuelle d’écrivains autochtones tout en adaptant son roman pour jeunes adultes, The Marrow Thieves (Pilleurs de rêves), pour la télévision. Elle appartient au corps professoral du programme de maîtrise en beaux-arts de l’Institute for American Arts de Santa Fe, au Nouveau-Mexique. Son tout dernier ouvrage, Empire of Wild, sera publié par Random House Canada en septembre 2019.
  • Cynthia Good est l’ancienne directrice du programme d’édition créative de livres du Collège Humber. Elle y avait fondé ce programme après 20 années passées chez Penguin Books, dont elle a été la première directrice éditoriale, puis la présidente et éditrice. Actuellement, elle anime des cercles de lecture dans la région de Toronto, où elle vit.
  • Pasha Malla est l’auteur de six livres dont le plus récent est le roman Fugue States. Il vit à Hamilton, en Ontario.

JURY DE LANGUE ANGLAISE DU PRIX DE POÉSIE TRILLIUM

  • Le premier recueil de poésie de Puneet Dutt, The Better Monsters (Mansfield Press, 2017), a compté parmi les finalistes du Prix de poésie Trillium (langue anglaise) 2018, a été sélectionné pour le Raymond Souster Award 2018 et a été cité parmi les « Meilleurs livres ontariens » de NOW Magazine en 2018. Ses poèmes ont figuré dans des journaux littéraires tels que Canadian Literature, Event et World Literature Today, ainsi que dans l’anthologie Imaginarium 4: The Best Canadian Speculative Writing, avec une introduction de Margaret Atwood. Sa plaquette, PTSD south beach (Grey Borders Books), a été retenue parmi les finalistes du Breitling Chapbook Prize (Phantom Books). Titulaire d’une maîtrise ès arts en anglais de l’Université Ryerson, elle est membre du comité de rédaction de Canthius et anime l’atelier de création littéraire du Toronto Writers Collective. Elle vit à Markham avec son mari et son fils
    .
  • Adam Sol est un poète, écrivain et enseignant primé. Il est l’auteur de quatre recueils de poésie, notamment Crowd of Sounds, qui a remporté le Prix Trillium de l’Ontario, et Complicity, qui a été sélectionné dans le cadre du Raymond Souster Award. Son ouvrage le plus récent s’intitule How a Poem Moves: A Field Guide for Readers of Poetry. Il enseigne au Collège Victoria de l’Université de Toronto, où il vit avec son épouse, la rabbine Yael Splansky, et leurs trois enfants.
  • Meaghan Strimas est l’auteure de trois recueils de poésie, Junkman’s Daughter, A Good Time Had By All et Yes or Nope, qui s’est vu décerner le Prix de poésie Trillium en 2017. Éditrice de The Selected Gwendolyn MacEwen et de l’anthologie Another Dysfunctional Cancer Poem (coédité avec Priscila Uppal), elle a grandi à Owen Sound, en Ontario, et vit à Toronto, où elle est professeure et coordonnatrice de programme au Collège Humber.

JURY DE LANGUE FRANÇAISE DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM ET DU PRIX DU LIVRE D’ENFANT TRILLIUM

  • Eric Charlebois est un poète publié dans les deux langues officielles, un double lauréat du Prix de poésie Trillium et un traducteur littéraire. Il est le président fondateur d’Idiome conception linguistique, une PME qui offre des services de création textuelle originale, de traduction, de révision, de correction et d’animation. Il est en outre très impliqué dans le domaine du développement entrepreneurial, économique et artistique, notamment à titre de moniteur, de formateur, de modérateur et de conférencier.

Il a travaillé à plusieurs projets de création littéraire et artistique de nature transdisciplinaire à travers tout le Canada et en Europe, aux côtés d’autres poètes de la scène, d’artistes visuels et de musiciens. Il est également parolier. Il a animé des ateliers et des cours au palier élémentaire, à l’université, dans des maisons de retraite et en prison.

  • Michèle Matteau est née et a étudié au Québec. Elle a vécu en France, en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse, avant de s’établir à Ottawa en 1985. Elle a travaillé comme recherchiste pour des émissions de télévision, comme scénariste et rédactrice du commentaire de documentaires, et comme créatrice de ressources pour des institutions culturelles et éducatives. De 2009 à 2013, elle a dirigé la collection Vertiges des Éditions L’Interligne. Elle donne des ateliers d’écriture et, pendant 9 ans, a animé l’Atelier littéraire des Outaouais. Romancière, dramaturge et poétesse, ses œuvres lui ont valu des sélections et des prix littéraires, notamment le Prix Trillium 2002 et le Prix de poésie Trillium 2010. Elle a publié sept romans, deux recueils de poésie, un recueil de nouvelles, une pièce de théâtre et participé à des ouvrages collectifs.
  • Paul Savoie : En plus de publier une quarantaine de livres dans plusieurs genres littéraires, Paul Savoie a écrit plusieurs chansons et a composé de la musique pour piano qu’il a souvent interprétée en spectacle. Il a remporté le Prix Trillium à deux reprises, en 2007 pour son recueil CRAC et en 2012 pour Bleu bémol. Son recueil de nouvelles Dérapages lui a également valu le Prix Champlain. Il vit à Toronto depuis le début des années 80.

Félicitations aux éditeurs des ouvrages lauréats du Prix littéraire Trillium pour leur dévouement envers les auteures, et pour le soutien qu’ils leur apportent :

ÉDITEURS DES LAURÉATES DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM

  • McClelland & Stewart : Depuis plus de 100 ans, McClelland & Stewart contribue à façonner et à promouvoir le dialogue culturel au Canada. La maison continue d’asseoir son indépendance d’esprit en faisant des choix audacieux qui repoussent les limites de l’excellence littéraire, remettent en cause le statu quo, et reflètent la richesse et la diversité des voix présentes dans notre pays. (Éditeur de The Blue Clerk, de Dionne Brand).
  • Signal Editions / Véhicule Press : Depuis 1973, Véhicule Press publie de la poésie, de la fiction, des essais, des traductions et des ouvrages d’histoire sociale. Véhicule Press se trouve de longue date au centre de la plupart de l’activité culturelle montréalaise et relate les écrits d’auteurs émergents comme reconnus, originaires du Québec et de tout le Canada. (Éditeur de Sit How You Want, de Robin Richardson).
  • Prise de parole : Cette maison fondée à Sudbury dans les années 1970 a pour mandat de stimuler le travail de création littéraire en milieu minoritaire et de réflexion portant sur le milieu et les sciences humaines et sociales, et ce, à l’échelle canadienne, en publiant des romans, de la poésie, des œuvres dramatiques, des études et des essais en sciences humaines et sociales. (Éditeur d’Et si un soir, de Lisa L’Heureux).
  • Les Éditions L’Interligne : Fières complices des communautés en situation minoritaire, Les Éditions L’Interligne publient exclusivement des auteurs de l’Ontario français et de l’Outaouais québécois, qu’ils soient parvenus à maturité ou encore à leurs débuts. (Éditeur de La marchande, la sorcière, la lune et moi, de Diya Lim).

ONTARIO CRÉATIF EN BREF

Ontario Créatif (anciennement SODIMO) est un organisme provincial qui facilite le développement économique, l’investissement et la collaboration au sein des industries de la création de l’Ontario, comprenant les secteurs de l’édition de livres, de la musique, de l’édition de revues, du cinéma, de la télévision et des produits multimédias interactifs numériques.

Renseignements sur les lauréates du Prix littéraire Trillium :

Véronique Beauchamp
514 416-5389 C. : 514 715-8376
beauchamp@veritasinc.com

Suzan Ayscough, chef des communications
Ontario Créatif
sayscough@ontariocreates.ca
416 642-6619

ontariocréatif.ca

Available in English

14 mai 2019

mai 14, 2019

TORONTO – Seize livres ont été retenus en sélection finale de l’édition 2019 du Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award, le prestigieux prix littéraire du gouvernement de l’Ontario. Quatre prix sont décernés. Cinq livres en français et cinq livres en anglais ont été retenus pour le prix principal. Trois ouvrages en français ont également été retenus pour le Prix du livre d’enfant Trillium (langue française) et trois recueils en langue anglaise pour le Prix de poésie Trillium. Pour obtenir des renseignements détaillés sur tous les finalistes du Prix littéraire Trillium 2019, veuillez cliquer ici.

Finalistes du Prix littéraire Trillium en langue française :

  • Alain Doom, Un quai entre deux mondes, Prise de parole
  • Gilles Latour, À la merci de l'étoile, Les Éditions L'Interligne
  • Lisa L'Heureux, Et si un soir, Prise de parole
  • Yvon Malette, Entre le risque et le rêve, Éditions David
  • David Ménard, Poupée de rouille, Les Éditions L'Interligne

Finalistes du Prix littéraire Trillium en langue anglaise :

  • Tamara Faith Berger, Queen Solomon, Coach House Books
  • Dionne Brand, The Blue Clerk, McClelland & Stewart
  • Claudia Dey, Heartbreaker, Harper Avenue, une marque d’éditeur de HarperCollins
  • K.D. Miller, Late Breaking, Biblioasis
  • Miriam Toews, Women Talking, Knopf Canada

Finalistes du Prix du livre d’enfant Trillium (langue française) :

  • Pierre-Luc Bélanger, L'Odyssée des neiges, Éditions David
  • Diya Lim, La marchande,la sorcière, la lune et moi, Les Éditions L'Interligne
  • Daniel Marchildon, Otages de la nature, Éditions David

Finalistes du Prix de poésie Trillium en langue anglaise :

  • Gwen Benaway, Holy Wild, Book*hug Press
  • Stevie Howell, I left nothing inside on purpose, McClelland & Stewart
  • Robin Richardson, Sit How You Want, Signal Editions; Véhicule Press

Venez célébrer les finalistes du Prix littéraire Trillium et écouter les auteurs lire des extraits de leur livre lors d’une séance de lectures publiques gratuites qui aura lieu à la bibliothèque de référence de Toronto, le 12 juin 2019, au salon Bram et Bluma Appel. Le nom des lauréats sera annoncé le 13 juin 2019 lors d’un dîner qui aura lieu à Toronto.

CITATIONS

« Les Prix littéraires Trillium, la plus haute distinction littéraire de l'Ontario, reconnaissent l'excellence en création littéraire et en édition en mettant l'accent sur le talent littéraire local. Les histoires de nos écrivains inspirent les lecteurs de notre belle province et d'ailleurs. Je suis fier de féliciter les finalistes de cette année. »

- Michael Tibollo, ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport

« Le secteur de l’édition de livres en Ontario est le plus important au Canada. Il contribue à hauteur de plus de 500 millions de dollars au PIB de l’Ontario et emploie près de 6 500 personnes. Le Prix littéraire Trillium permet à Ontario Créatif de célébrer les auteurs qui assurent l’excellence de l’industrie de l’édition de livres en Ontario. »

- Aaron Campbell, président du conseil d’administration, Ontario Créatif

« Ontario Créatif est heureux de mettre en vedette l’incroyable talent littéraire de la province par le biais du Prix littéraire Trillium. Les célébrations consistent en une soirée de lectures d’auteurs qui est ouverte au public et qui offre une occasion idéale aux Ontariennes et Ontariens de rencontrer les auteurs finalistes et de venir les écouter lire un extrait de leurs ouvrages qui symbolisent ce qui se fait de mieux dans l’industrie de la littérature et de la poésie en Ontario. »

- Karen Thorne-Stone, présidente-directrice générale, Ontario Créatif

FAITS EN BREF

  • Le Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award encourage l’excellence en littérature en investissant dans les auteurs ontariens. Les lauréats du prix reçoivent 20 000 dollars, tandis que leurs éditeurs respectifs touchent 2 500 dollars pour promouvoir les ouvrages primés.
  • Trois titres figurent sur la liste des finalistes du Prix de poésie Trillium en langue anglaise. Ce prix rend hommage à l’excellence littéraire pour un premier, deuxième ou troisième recueil de poésie. Trois titres figurent sur la liste des finalistes du Prix du livre d’enfant Trillium (langue française) qui est décerné en alternance avec le Prix de poésie Trillium en langue française. La lauréate ou le lauréat de chacun de ces prix se voit remettre 10 000 dollars, et sa maison d’édition reçoit quant à elle 2 000 dollars pour promouvoir les ouvrages primés.
  • Parmi les lauréats des éditions précédentes, on compte des auteurs de renommée internationale comme Alice Munro, Margaret Atwood, Austin Clarke, Thomas King, Michael Ondaatje, Marguerite Andersen, Andrée Lacelle et François Paré.
  • Au Canada, le secteur de l’édition de livres dégage des revenus de 1,64 milliard de dollars, dont les deux tiers sont générés en Ontario.

POUR EN SAVOIR PLUS

Le Prix littéraire Trillium a été créé pour rendre hommage à l’excellence, favoriser le marketing et sensibiliser le public à la qualité, à la diversité et au talent littéraire des auteurs de l’Ontario.

Personne-ressource pour les finalistes du Prix littéraire Trillium :
Véronique Beauchamp
514 416-5389 C. : 514 715-8376
beauchamp@veritasinc.com

Personne-ressource – Ontario Créatif :
Suzan Ayscough, chef des communications
Ontario Créatif
416 642-6619
sayscough@ontariocreates.ca

ontariocréatif.ca
Available in English

21 mars 2019

mars 21, 2019

Ontario Creates Welcomes New Board Chair Aaron Campbell

Ontario Creates is delighted to welcome Aaron Campbell as its new Chair. A new Board member, Campbell succeeds Mark Sakamoto, who served as Chair since February 2016.

Campbell is currently the Chief of Staff at the Liquor Control Board of Ontario (LCBO), where he provides counsel to the CEO and executive team on strategic business objectives and stakeholder engagement. Campbell has over 16 years of experience in leading the strategic intersections of stakeholder engagement, operations, communication and policy, and has held senior roles with the federal government, including with the Prime Minister of Canada and the Minister of Canadian Heritage.

“I am pleased to welcome Aaron Campbell to his new role as Chair of Ontario Creates. His experience and leadership in the film industry, the halls of government and at the LCBO will play a vital role in overseeing the strategic business directions of Ontario Creates and the important industry sectors that it supports,” said Michael Tibollo, Minister of Tourism, Culture and Sport.

Prior to Campbell’s role at LCBO, he worked with the Toronto International Film Festival where he oversaw events, production, visitor experience and the alignment of operational planning with TIFF’s artistic vision and business objectives.

“We are delighted that Aaron Campbell has been appointed as Ontario Creates new Chair. His experience in the creative industries, stakeholder engagement, communication and policy will be invaluable in setting high impact strategic goals for the Agency and in delivering real results for the government, the sectors we support and for Ontarians,” said Karen Thorne-Stone, President & CEO, Ontario Creates.

Campbell also currently serves on the Board of Directors of Danceworks Toronto, a presenter of Canada’s independent dance artists and is also a Board member of Cota Health, supporting adults with mental health and cognitive challenges to live well within their communities.

“I am humbled and honoured to have been appointed Chair of Ontario Creates. I look forward to working with its dynamic Board and staff team to secure Ontario’s position as a leader in the creative industries throughout the province, across the country, and on the world stage, through investment, collaboration and export,” said Aaron Campbell, Chair, Ontario Creates.

Outgoing Chair Mark Sakamoto was appointed to the Board of Ontario Creates when it was still known as the Ontario Media Development Corporation in 2008. Under his leadership, the Agency helped grow Ontario’s creative industries to record levels, making significant contributions to the province’s economy and employment base and positioning Ontario as an international leader. In addition to establishing and implementing ambitious strategic directions for the Agency, Sakamoto spearheaded OMDC’s re-branding to Ontario Creates.

21 juin 2018

juin 21, 2018

PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM/TRILLIUM BOOK AWARD

Le gouvernement de l’Ontario a créé le Prix littéraire Trillium en 1987 pour rendre hommage à l’excellence littéraire et à la diversité des écrivains, des écrivaines et des œuvres de l’Ontario. Le Prix littéraire Trillium reflète toute l’étendue du talent et de la créativité des auteurs ontariens qui écrivent dans les langues française et anglaise. Le prix est ouvert aux ouvrages de tous genres, ce qui explique la richesse et la diversité des titres primés (qu’ils soient de fiction ou non romanesques) ainsi que de la liste annuelle des finalistes. Le prix est considéré comme la distinction littéraire la plus prestigieuse de la province.

Les finalistes de cette année témoignent de l’incroyable portée, profondeur et diversité des auteurs ontariens, qu’ils soient bien établis ou publiés pour la première fois, citadins ou habitants de petites villes.

Nous remercions les membres des jurys de langue française et de langue anglaise pour leur dévouement et la lourde tâche dont ils s’acquittent en examinant les nombreuses candidatures, en les réduisant à une liste restreinte de finalistes, et en choisissant les auteurs lauréats :

JURY DE LANGUE ANGLAISE DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM

  • Nathan Adler est un écrivain (auteur de Wrist) et artiste qui utilise de nombreux moyens d’expression, notamment les supports sonores et visuels, le dessin et la peinture, mais aussi le verre. Lauréat d’un premier prix au concours Aboriginal Writing Challenge et d’un prix de littérature Reveal décerné par la Fondation Hnatyshyn, il prépare actuellement une maîtrise en beaux-arts avec spécialisation en création littéraire à l’Université de la Colombie-Britannique. Anishinaabe et juif, il est membre de la Première Nation du lac Des Mille Lacs et vit à Mono, en Ontario.
  • Cynthia Good joue un rôle de premier plan dans l’industrie de l’édition depuis de nombreuses années. Première directrice éditoriale de Penguin Books Canada, elle y crée un programme d’édition couronné de succès. Après s’être hissée au poste de présidente et éditrice, elle quitte Penguin pour élaborer le programme Creative Book Publishing au Collège Humber. Cynthia vit actuellement à Toronto et intervient dans de nombreux clubs de lecture locaux. Elle continue d’animer des ateliers d’édition et d’écriture à travers tout le Canada.
  • Rabindranath Maharaj est l’auteur primé de trois recueils de nouvelles et de cinq romans, notamment The Amazing Absorbing Boy, qui a remporté le Prix littéraire Trillium et le Toronto Book Award. Ses précédents ouvrages ont été sélectionnés dans le cadre de différents prix, dont le Prix des écrivains du Commonwealth et le Rogers Writers' Trust Fiction Prize. En 2013, il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. Son roman Adjacentland vient tout juste d’être publié.
  • David Groulx est fier de ses origines autochtones en tant qu’indien ojibwé et Canadien français. Il obtient son B.A. à l’Université Lakehead, où il remporte le Munro Poetry Prize, puis étudie la création littéraire au centre En’owkin à Penticton (C.-B.), où il décroche le Simon J. Lucas Jr. Memorial Award for Poetry. David a publié onze recueils de poésie, et a figuré parmi les lecteurs à l’affiche du Festival international des auteurs de Toronto et Barrie (2011) et du Festival international des écrivains d’Ottawa (2012).
  • Meaghan Strimas est l’auteure de trois recueils de poésie, Junkman’s Daughter, A Good Time Had By All et Yes or Nope, qui s’est vu décerner le Prix de poésie Trillium en 2017. En plus d’être l’éditrice de The Selected Gwendolyn MacEwen, Meaghan est également professeure au département d’anglais du Collège Humber et rédactrice en chef de la revue Humber Literary Review. Elle écrit actuellement un roman et son quatrième recueil de poésie. Elle vit à Toronto avec sa famille.
  • Anna Yin a été la première poétesse officielle de la ville de Mississauga (2015-2016) et a représenté l’Ontario au sein de la Ligue des poètes canadiens (2013-2016). Elle est l’auteure de six recueils de poésie et a remporté plusieurs récompenses, dont le Ted Plantos Memorial Award 2005, deux prix MARTY, deux bourses d’études lors de la conférence de poésie de la West Chester University, deux subventions du CAO et le prix d’excellence professionnelle 2013 de la CPAC. Elle enseigne également dans le cadre d’un programme de sensibilisation à la poésie intitulé Poetry Alive dans les écoles et les bibliothèques.
  • Daniel Castillo Durante a publié six essais, cinq romans et deux recueils de nouvelles. Il a remporté le Prix Victor-Barbeau 1995 de l’Académie des lettres du Québec, le Prix Le Droit 1999 (avec Les Foires du Pacifique), le Prix littéraire Trillium 2007 (avec le roman La Passion des nomades) et le Prix de la Société des écrivains francophones d’Amérique 2008 (avec le roman Un café dans le Sud). Il est professeur titulaire à l’Université d’Ottawa et Membre de la Société royale du Canada.
  • Aristote Kavungu est un auteur d’origine congolaise et angolaise. Il a été finaliste du Prix Anne-Hébert pour L’adieu à San Salvador. À la suite de la parution de son livre Un Train pour l’Est, il a été finaliste du Prix des lecteurs Radio-Canada et a remporté le Grand Prix du Salon du livre de Toronto. En tant que scénariste, il a écrit le court métrage Pour l’amour d’Aicha. Il s’est vu décerner le Prix Primaco du mérite afro-caribéen de l’Ontario en 2005.
  • Michèle Matteau est une poétesse, une dramaturge, une romancière et une nouvelliste. Elle fait partie des lauréats du Prix du livre d’Ottawa. Le premier volume de sa trilogie À ta santé, la vie !, Cognac et Porto, a remporté le Prix littéraire Trillium, tandis que le troisième volume, Un doigt de brandy dans un verre de lait chaud, a gagné le Prix Christine-Dimitriu-van-Saanen. Passerelles, son premier recueil de poésie, a décroché le Prix de poésie Trillium en 2010, et son recueil Le Fol Aujourd’hui a figuré parmi les finalistes du Prix de poésie Trillium 2014.
  • Doubleday Canada, un des éditeurs les plus importants du Canada depuis plus de soixante-quinze ans, s’est engagé à produire les meilleures œuvres de fiction émanant de voix à la fois confirmées et nouvelles d’un côté, et à produire des œuvres non romanesques stimulantes et divertissantes de l’autre, et ce, pour satisfaire un lectorat divers et varié. (Éditeur de Birds Art Life de Kyo Maclear).
  • Biblioasis est une maison d’édition établie à Windsor, en Ontario, dotée d’un mandat pluridimensionnel : publier les meilleurs ouvrages de fiction littéraire, de critique et de poésie du pays; publier des écrits sophistiqués et élégants; contribuer au développement littéraire et culturel et développer le goût pour la littérature et la culture au Canada. (Éditeur de Class Clown de Pino Coluccio).
  • Prise de parole, société fondée à Sudbury dans les années 1970, a pour mandat de stimuler le travail de création littéraire en milieu minoritaire et de réflexion portant sur le milieu et les sciences humaines et sociales, et ce, à l’échelle canadienne, en publiant des romans, de la poésie, des œuvres dramatiques, des études et des essais en sciences humaines et sociales. (Éditeur de Sous le soleil d’Aurélie Resch et d’Oubliez de Sylvie Bérard).

JURY DE LANGUE ANGLAISE DU PRIX DE POÉSIE TRILLIUM

JURY DE LANGUE FRANÇAISE DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM ET DU PRIX DE POÉSIE TRILLIUM

Félicitations aux éditeurs des ouvrages lauréats du Prix littéraire Trillium pour leur dévouement envers les auteurs, et pour le soutien qu’ils leur apportent :

ÉDITEURS DES LAURÉATS ET LAURÉATES DU PRIX LITTÉRAIRE TRILLIUM

Available in English

Personne-ressource pour les finalistes du Prix littéraire Trillium
Ranziba Nehrin | 416 342.1845
Ranziba.nehrin@mediaprofile.com

Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario | www.sodimo.on.ca
Suzan Ayscough | Chef des communications | 416 642.6619
sayscough@omdc.on.ca

21 juin 2018

Quatre auteurs ontariens reçoivent le prix littéraire le plus prestigieux de la province


juin 21, 2018

TORONTO – La Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario (SODIMO) a le plaisir d’annoncer le nom des quatre auteurs ontariens d’exception qui ont remporté le prestigieux Prix littéraire Trillium 2018. Voici le nom des lauréats et lauréates :

  • LAURÉATE | Prix littéraire Trillium (langue française)
    Aurélie Resch, Sous le soleil de midi |
    Éditions Prise de parole
  • LAURÉAT | Prix littéraire Trillium (langue anglaise)
    Kyo Maclear, Birds Art Life | Doubleday Canada
  • LAURÉATE | Prix de poésie Trillium (langue française)
    Sylvie Bérard, Oubliez |
    Éditions Prise de parole
  • LAURÉAT | Prix de poésie Trillium (langue anglaise)
    Pino Coluccio, Class Clown |
    Biblioasis

Les 75 000 $ de récompense du Prix littéraire Trillium sont partagés comme suit : les lauréats ou lauréates du Prix littéraire Trillium dans les catégories langue française et langue anglaise reçoivent chacun ou chacune 20 000 $. Les éditeurs des ouvrages primés reçoivent chacun 2 500 $ en vue d’en assurer la promotion. Les lauréats ou lauréates du Prix de poésie Trillium dans les catégories langue française et langue anglaise reçoivent chacun ou chacune 10 000 $; leurs éditeurs reçoivent chacun 2 000 $. En outre, tous les finalistes touchent un cachet de 500 $.

CITATIONS

« Équivalant à 1,12 milliard de dollars, l’industrie de l’édition de l’Ontario promeut notre culture et les auteurs auprès des publics du pays et du monde. Les finalistes du Prix littéraire Trillium de cette année reflètent la large palette d’expériences et d’inspirations de notre société dans toute sa diversité. Les lauréats et finalistes représentent la crème de la communauté littéraire de l’Ontario et influenceront les lecteurs et lectrices comme les futures générations d’auteurs. »

- Mark Sakamoto, président du conseil d’administration de la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario

« Les maisons d’édition de l’Ontario constituent une force motrice propulsant une industrie dynamique, qui présente nos histoires et notre talent à nos voisins. Aujourd’hui plus que jamais, les auteurs obtiennent une reconnaissance mondiale, les œuvres d’auteurs locaux étant adaptées sous forme de productions pour écrans appréciées à l’international. Je suis ravie de féliciter les lauréats et finalistes du Prix littéraire Trillium de cette année pour leurs réalisations exceptionnelles et leur contribution à la littérature canadienne. »

- Karen Thorne-Stone, présidente-directrice générale de la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario

FAITS EN BREF

  • Plus haute distinction décernée par l’Ontario, le Prix littéraire Trillium compte également parmi les prix littéraires les plus réputés du pays et du monde entier.
  • Parmi les lauréates et lauréats précédents, figurent des écrivains et écrivaines de renommée mondiale, comme Margaret Atwood, Austin Clarke, Thomas King, Alice Munro, Andrée Lacelle et François Paré.
  • Le Prix de poésie Trillium salue la prouesse littéraire que constitue une première, deuxième ou troisième œuvre de poésie publiée.
  • L’édition de livres au Canada est une industrie de 1,12 milliard de dollars, dont les deux tiers des recettes sont générés en Ontario.

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE

Le gouvernement de l’Ontario a créé le Prix littéraire Trillium (Document d’information) en 1987 pour rendre hommage à l’excellence, appuyer le marketing et accroître la sensibilisation du public à l’égard de la qualité et de la diversité des écrivaines et écrivains ontariens et de leurs œuvres. La Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario administre le Prix littéraire Trillium.

La Société de développement des médias de l’Ontario (SODIMO) est un organisme du ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport qui favorise le développement économique des industries de la création de l’Ontario, à savoir les industries de l’édition de livres et de revues, du cinéma et de la télévision, de la musique et des produits multimédias interactifs numériques.

FAITES-EN PARTIE

L’Ontario est un centre mondial de création et de diffusion de contenu. Qu’il s’agisse d’innovation numérique ou de littérature, les industries culturelles de l’Ontario contribuent à l’économie à hauteur de plusieurs milliards de dollars, emploient des centaines de milliers de personnes et génèrent des contenus comptant parmi les plus novateurs au monde.

Available in English

Personne-ressource pour les finalistes du Prix littéraire Trillium
Adrienne Simic | 416 342-1800
Adrienne.simic@mediaprofile.com

Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario | www.sodimo.on.ca
Suzan Ayscough | Chef des communications | 416 642.6619
sayscough@omdc.on.ca

24 mai 2018

mai 24, 2018

TORONTO – Cinq livres en français et six livres en anglais ont été retenus en sélection finale de l’édition 2018 du Prix littéraire Trillium, le prestigieux prix littéraire du gouvernement de l’Ontario. Trois ouvrages ont également été retenus en sélection finale du Prix de poésie Trillium, aussi bien pour le volet en français que pour le volet en anglais. Pour obtenir des renseignements détaillés sur tous les finalistes du Prix littéraire Trillium 2018, veuillez cliquer ici.

Finalistes du Prix littéraire Trillium en langue française :

  • Maurice Henrie, Le poids du temps, Les Presses de l’Université d’Ottawa
  • Didier Leclair, Le bonheur est un parfum sans nom, Éditions David
  • Alain Bernard Marchand, Sept vies, dix-sept morts, Les Herbes rouges
  • Blaise Ndala, Sans capote ni kalachnikov, Mémoire d’encrier
  • Aurélie Resch, Sous le soleil de midi, Éditions Prise de parole

Finalistes du Prix littéraire Trillium en langue anglaise :

  • Cherie Dimaline, The Marrow Thieves, DCB/Cormorant Books
  • Catherine Hernandez, Scarborough, Arsenal Pulp Press
  • Kyo Maclear, Birds Art Life, Doubleday Canada
  • James Maskalyk, Life on the Ground Floor, Doubleday Canada
  • Rebecca Rosenblum, So Much Love, McClelland & Stewart
  • Leanne Betasamosake Simpson, This Accident of Being Lost, House of Anansi Press

Finalistes du Prix de poésie Trillium en langue française :

  • Sylvie Bérard, Oubliez, Éditions Prise de parole
  • Chloé LaDuchesse, Furies, Mémoire d’encrier
  • Christian Milat, Si je connaissais…, Éditions David

Finalistes du Prix de poésie Trillium en langue anglaise :

  • Pino Coluccio, Class Clown, Biblioasis
  • Puneet Dutt, The Better Monsters, Mansfield Press
  • Phoebe Wang, Admission Requirements, McClelland & Stewart

Les lauréats seront annoncés le 21 juin 2018 lors d’un dîner qui aura lieu à Toronto.

CITATIONS

« L’industrie de l’édition de l’Ontario contribue grandement à la qualité de vie et à l’économie de la province. Avec des recettes de 1,1 milliard de dollars et de nombreuses ventes dans le monde entier, l’Ontario possède le plus important secteur de l’édition de livres au Canada. La SODIMO est honorée de mettre en valeur l’immense richesse littéraire et la diversité de l’Ontario à l’occasion de l’édition 2018 des Prix littéraires Trillium. »

- Mark Sakamoto, président du conseil d’administration de la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario

« Nous sommes particulièrement heureux que les jurys du Prix littéraire Trillium 2018 aient choisi un groupe divers d’auteurs de langue anglaise, notamment des écrivains autochtones, et des écrivains de langue française provenant de nombreuses régions de la province pour figurer sur la liste des finalistes. Cet échantillon représentatif d’auteurs et de sujets reflète parfaitement la population et l’histoire de l’Ontario. »

– Karen Thorne-Stone, présidente-directrice générale, Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario

FAITS EN BREF

  • Le Prix littéraire Trillium/Trillium Book Award encourage l’excellence en littérature en investissant dans les auteurs ontariens. Les lauréats du prix reçoivent 20 000 dollars, tandis que leurs éditeurs respectifs touchent 2 500 dollars pour promouvoir les ouvrages primés. Tous les finalistes touchent des honoraires de 500 dollars.
  • Trois titres figurent sur la liste des finalistes du Prix de poésie Trillium, aussi bien pour le volet en français que pour le volet en anglais. Ce prix rend hommage à l’excellence littéraire pour un premier, deuxième ou troisième recueil de poésie. Le lauréat de chacun de ces prix se voit remettre 10 000 dollars, et sa maison d’édition reçoit quant à elle 2 000 dollars pour promouvoir les ouvrages primés. Tous les finalistes de ces catégories touchent des honoraires de 500 dollars.
  • Parmi les lauréats des éditions précédentes, on compte des auteurs de renommée internationale comme Alice Munro, Margaret Atwood, Austin Clarke, Thomas King, Michael Ondaatje, Marguerite Andersen, Andrée Lacelle et François Paré.
  • Au Canada, le secteur de l’édition de livres dégage des revenus de 1,1 milliard de dollars, dont les deux tiers sont générés en Ontario.

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE

Le Prix littéraire Trillium a été créé pour rendre hommage à l’excellence, favoriser le marketing et sensibiliser le public à la qualité, à la diversité et au talent littéraire des auteurs de l’Ontario.

Personne-ressource pour les finalistes du
Prix littéraire Trillium :
Adrienne Simic
416 342-1800
Adrienne.simic@mediaprofile.com

Personne-ressource – SODIMO :
Sharon Wilson
416 642-6616
swilson@omdc.on.ca

www.sodimo.on.ca

Available in English